Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 9 au 15 septembre 2013

Nous avons tout simplement eu une formidable semaine de pêche au saumon. Les conditions de nos rivières sont extraordinaires : les niveaux d’eau sont parfaits et la température, excellente. Les premières couleurs automnales embellissent le décor et tout le monde attrape du poisson! Que demander de plus?

Tom Harkness nous visite au Camp Bonaventure depuis 15 ans. Il remet dans la rivière un beau saumon frais. Il a été, soit dit en passant, le pêcheur de la semaine. Bravo, Tom!

La nouvelle lune et les hautes marées tombaient le 6 septembre, mais on observe encore de nombreux saumons frais montés à chaque marée. Cette semaine, ce sera la pleine lune le 19 et les hautes marées commenceront mardi. Ça augure bien!

C’était la première visite de Gianni Marostica au Camp Bonaventure. Le voici en train de remettre à l’eau un beau spécimen en compagnie du guide Bruno Lepage. Félicitations, Gianni!

Bruce Jackson et son premier saumon de la Bonaventure. Belle prise, Bruce!

Nous capturons encore de nombreuses belles prises avec des mouches flottantes de type Bomber. La pêche à la mouche sèche est formidable quand la température de l’eau tourne autour de 50 °F. La Red Francis continue d’être la mouche à privilégier, avec les mouches GP et Alley Shrimp. Il semble que tout ce qui a du rouge ou de l’orangé donne de bons résultats.

Larry Garlick a dû annuler sa visite l’an dernier et il se reprend de belle façon cette année! Le voici avec son premier saumon atlantique. Félicitations, Larry!

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 2 au 8 septembre 2013

Septembre est de loin le mois que je préfère pour la pêche : la température de l’eau est parfaite et il tombe toujours la quantité de pluie dont nous avons besoin pour que les niveaux des rivières soient impeccables. Nos fosses regorgent de saumons à cette période de l’année et les poissons frais de la montaison d’automne arrivent en grand nombre.

Pierre Vézina et son plus gros saumon jamais pêché. Félicitations, Pierre!

Les conditions de nos rivières sont excellentes, la pêche est très bonne dans la Cascapédia et la semaine a tout simplement été formidable, en particulier pour le gros poisson. La Petite Cascapédia est très belle et la pêche  a été fantastique, car tout le monde y a capturé du poisson cette semaine. C’était extraordinaire sur la Bonaventure et toutes nos fosses contenaient un grand nombre de poissons. La montaison d’automne a été parmi les plus belles de ces dernières années, ce qui a fait le bonheur de tous les pêcheurs présents à notre camp! Alors, chers pêcheurs, vous qui serez avec nous la semaine prochaine, accrochez-vous à votre canne!

Joe Colletta visite le Camp Bonaventure depuis bien des années… et en voici la raison! Belle prise, Joe!

En septembre, les mouches à utiliser sont différentes de celles qui conviennent à tout autre moment de la saison. La Red Francis est toujours la mouche à privilégier en cette période, et c’est aussi  le cas cette année. Outre la Red Francis, il y a les Alley Shrimp et GP qui donnent de très bons résultats. Tant que la température de l’eau avoisine les 10 °C (50 °F), les mouches sèches sont les plus recommandées. Comme toujours, les vertes, les brunes et les bleues sont les meilleures.

Wolfgang Spors est un habitué du Camp Bonaventure depuis des années, et lui et sa femme, Meta, ont été les pêcheurs de la semaine. Ils sont tous deux excellents!

Sachez que nous n’en sommes qu’à la première semaine de septembre, que la pêche a été formidable et que la situation ne peut que s’améliorer! Si vous êtes intéressé à venir en septembre, communiquez avec nous dès que possible. Il reste un nombre limité de places pour 2014 et elles s’envolent très rapidement.

Meta Spors et un beau saumon de la Bonaventure. Félicitations, Meta!

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 26 août au 1er septembre 2013

Il est difficile de croire que le mois d’août est déjà terminé et que nous entamons le mois de septembre. Nous avons connu un excellent mois de pêche en août malgré des conditions très variables. Mais, en fin de compte, la pêche a été très bonne et la semaine qui vient de se terminer ne fait pas exception à la règle. Les deux dernières semaines d’août ont été parmi les meilleures de la saison pour la pêche à la mouche sèche : la température de l’eau était parfaite et nos fosses regorgeaient de saumons, tant des poissons de la montaison d’automne que des plus anciens. Nous avons connu une excellente semaine dans nos deux pavillons : un grand nombre de prises ont été capturées et plusieurs autres se sont échappées ou ont été manquées. La Bonaventure et la Petite Cascapédia promettent une généreuse montaison tardive de saumons. C’était extraordinaire la semaine dernière sur la Cascapédia. Les conditions de l’eau dans toutes nos rivières sont formidables en ce moment. Les météorologues nous annoncent de la pluie lundi et mardi et, étant donné que nous serons dans la phase de la nouvelle lune et la période des grandes marées, la pêche devrait être extraordinaire la semaine prochaine.

Glenn Urban, un habitué du Camp, ne rate jamais son coup. En fait, il ne se passe pas une journée sans qu’il attrape un saumon. Félicitations, Glenn!

Nous commençons vraiment à utiliser nos modèles de mouches d’automne, les Red Francis, Alley Shrimp et General Practitioner. Les mouches sèches, notamment les Bombers brunes, vertes et bleues, nous permettent encore et toujours de capturer la plupart des nos prises.

Albert Sampson pêche avec style. Le voici avec un beau saumon d’automne frais monté dans la Bonaventure. Belle prise, Albert!

Septembre est l’un des plus beaux mois pour la pêche et nous sommes fin prêts.

C’était la première visite de Jeffrey Johnson au Camp Bonaventure, mais pas la dernière : il a de nouveau réservé sa place l’an prochain. Jeff a attrapé un saumon chaque jour. Voilà un vrai beau poisson d’automne, Jeff!

Si vous êtes intéressé à venir pêcher avec nous l’an prochain et que vous n’avez pas encore réservé votre place, c’est le temps de le faire. Il nous reste quelques places durant les meilleures périodes pour la pêche, mais elles s’envolent rapidement.

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn

Article spécial en complément à notre rapport de pêche du 19 au 25 août 2013

Être propriétaire-exploitant d’un pavillon de pêche au saumon constitue un privilège et c’est une occupation des plus enrichissantes. Au fil des ans, j’ai eu la chance de rencontrer un grand nombre de personnes extraordinaires qui partagent toutes le même intérêt et la même passion pour la pêche à la mouche et, en particulier, la pêche au saumon atlantique. La semaine dernière, j’ai eu l’honneur de recevoir deux de mes clients les plus chers, Phil Castleman et Raymond Hart. Phil et ses deux fils, Joel et David, viennent au Camp Bonaventure depuis longtemps. Il y a quelques années, Phil a fait connaître l’endroit à Ray Hart. La troisième semaine d’août étant toujours celle de la visite de Phil au camp, il était donc fidèle au poste cette année et en pleine forme. Animé de son sens de l’humour dont il ne se départit jamais, Phil a fait pouffer de rire nos guides et les membres du personnel dès qu’il mettait le pied hors de sa chambre et jusqu’à ce qu’il y retourne pour la nuit. Quand Phil est arrivé cette année, Ray se trouvait déjà sur place. Aucun des deux ne sachant que l’autre était au Camp Bonaventure cette même semaine, ils se sont rencontrés le premier soir dans la salle à manger. Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’était très spécial.


Trois générations de Castleman (de gauche à droite, le petit-fils Max, les fils Joel et Davis, et Phil) partagent un repas près de la rivière.


Phil et le guide du Camp Bonaventure, Bruno LePage, remettent à l’eau un beau saumon dans la Bonaventure.

Il est inutile de préciser que, cette semaine, Ray et Phil étaient nos clients ayant le plus grand nombre de printemps à leur actif. Phil se déplace un peu moins vite ces temps-ci et il traînait avec lui sa bouteille d’oxygène dans le bateau. Ray est aveugle, mais ce n’est pas cette condition qui l’arrête; cela ne le ralentit même pas! Phil et Ray ont pêché toute la semaine et, malgré leurs difficultés, ils ont ferré et capturé un bon nombre de beaux saumons.


À la pêche! Ray Hart taquine un poisson à la fosse Red Pine, sur la Bonaventure.


Ray a attrapé un beau madeleineau aux flancs argentés. Félicitations, Ray!

Comme c’est agréable de passer du temps avec de vieux amis comme Phil et Ray et se raconter des tas d’histoires. Je sais qu’ils ont eu du plaisir au camp… ils ont tous deux réservé leur séjour pour 2014!

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 19 au 25 août

Cette troisième semaine d’août a plutôt ressemblé à une troisième semaine de juin. La pluie que nous avons eue la semaine précédente a haussé les niveaux d’eau des rivières et nous avons ainsi pu reprendre nos embarcations pour nous déplacer. La plupart de nos fosses contiennent un grand nombre de saumons parmi lesquels on compte de nombreux poissons de la montaison d’automne. Il est agréable de pouvoir pêcher dans nos fosses profondes et moyennement profondes à ce temps-ci de l’année. La Bonaventure est riche en poissons, la température de l’eau est parfaite et la pêche à la mouche sèche est à son meilleur! La pêche est très bonne dans la Petite Cascapédia, où l’on retrouve également de nombreux poissons frais de la montaison d’automne. Nous avons fait de superbes prises dans la Cascapédia. Il faut dire que la fin de l’été et l’automne sont des périodes parmi les plus propices à la pêche dans cette rivière, et cette année ne fait pas exception à la règle.


Il s’agissait de la première visite de Jean-François Cormier au Camp Bonaventure, mais ce ne sera pas sa dernière! Belle prise, Jean-François! À l’année prochaine!


Dale Fox et un beau saumon d’automne de la Bonaventure. Félicitations, Dale!

Nous commençons à utiliser nos modèles de mouches d’automne, comme la Red Francis et la GP, car il semble que tout ce qui est orangé donne les meilleurs résultats à cette période-ci de l’année. Les températures de l’eau sont encore très favorables à la pêche à la mouche sèche et, la semaine dernière, nos prises ont presque toutes été capturées avec des mouches flottantes de type Bomber. Plus qu’une semaine avant septembre… et vive la pêche automnale!


David Castleman remet à l’eau un saumon frais de la Bonaventure. Belle prise, David!


Jeffrey Johnson et son premier saumon atlantique. Jeff parle déjà de revenir l’an prochain! Bravo, Jeff!

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 12 au 18 août 2013

Nous venons de vivre une autre semaine de pêche merveilleuse. Les conditions de l’eau ont été parfaites et, pour une fois, les météorologues avaient vu juste. Nos rivières ont toutes des niveaux d’eau équivalents à ceux de la mi-juin et nous nous déplaçons en canot. Les niveaux élevés de l’eau obligent les poissons à être mobiles et il y en a maintenant dans toutes nos fosses profondes et moyennement profondes. S’il y a du nouveau poisson dans de nouvelles fosses, cela ne signifie qu’une chose : il faut aller leur présenter nos mouches! La pêche est très bonne dans la Bonaventure et la Petite Cascapédia. Les niveaux d’eau de la Cascapédia étaient peu élevés le mois dernier, mais la pluie qu’on a eue lui a redonné vie et la pêche a été excellente. Nous commençons à observer les premiers poissons de la montaison d’automne et, de plus, la pleine lune et les grandes marées associées à des niveaux d’eau élevés devraient favoriser la montée tardive de saumons frais.

Talifar Parker sait vraiment comment s’y prendre, n’est-ce pas? Belle prise, Talifar!

Puisque la température de l’eau dépasse à peine les 50 °F, ce sont les mouches sèches qui ont donné les meilleurs résultats. Hier notre guide Marc Poirier pêchait à la fosse Jug, sur la Bonaventure. Ses clients utilisaient des mouches nos 4 à 12 de tous les modèles possibles et imaginables sans rien prendre lorsque Marc a décidé de prendre des mouches sèches. Sceptique, l’un des pêcheurs lui a demandé : « Marc, l’eau est brouillée et froide. Penses-tu vraiment qu’une mouche sèche va faire l’affaire? » « Ça ne peut pas être pire qu’avec les mouches noyées », lui a-t-il répondu. Marc a donc installé une Bomber verte no 2 et, dans l’heure qui a suivi, trois poissons avaient été capturés!

C’était le premier séjour de Graham Cherry au Camp Bonaventure. Il est venu du Royaume-Uni pour capturer ce beau saumon. Félicitations, Graham!

Étant donné les conditions actuelles, la semaine prochaine devrait être excellente.

Harrison O’Connor est un habitué du Camp Bonaventure depuis de nombreuses années. Et il ne pêche qu’avec des mouches sèches… on comprend pourquoi! Beau spécimen, Harrison!

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 5 au 11 août 2013

Il vous est sûrement déjà arrivé de dire à quelqu’un : « Tu aurais dû être avec nous la semaine passée! » Eh bien, laissez-moi vous dire que la semaine passée, il fallait vraiment être avec nous! La pluie et les averses que nous avons eues presque tous les jours compensent vraiment pour la période de sécheresse que nous avons connue en juillet. Bien que ce ne soit pas la température idéale pour les touristes, pour nous, les pêcheurs de saumon, c’est parfait. La Bonaventure, la Petite Cascapédia et la Cascapédia ont toutes vu leurs niveaux d’eau augmenter et la pêche n’en a été que meilleure. Les faibles niveaux d’eau de juillet ayant forcé les premiers poissons à remonter les rivières, toutes nos fosses situées en amont regorgent de saumons. La nouvelle lune du 7 août a aussi favorisé la montaison de poissons et il en arrive encore. Nos fosses situées en aval comptent aussi un nombre élevé de saumons frais. Nous avons capturé de belles prises sur la Cascapédia la semaine dernière; elles pesaient en moyenne plus de 12 kg (25 lb). On nous annonce encore de la pluie la semaine prochaine, ce qui sera parfait pour notre prochain groupe.

Un habitué du Camp Bonaventure depuis des années, Brian Walker ne laisse rarement passer une journée sans capturer une belle prise!

Les niveaux élevés d’eau nous obligent à utiliser des mouches de plus grand format. Celles qu’il fallait avoir la semaine dernière sont les Stone Ghost, Blue Charm, Undertaker et Green Butt. D’autres modèles très variés ont aussi permis de faire un bon nombre de prises, soit les Silver Doctor, Posh Tosh, Silver Wilkinson et Golden Highlander. Les formats les plus prisés ont été les nos 6 et 8. Les mouches noyées ont également donné de bons résultats, mais ce sont les mouches sèches qui ont permis les plus belles captures, notamment les Bombers vertes, bleues et brun foncé, nos 2 à 8.

Phillip Saywer avec un saumon frais monté en rivière et capturé dans la Bonaventure. Félicitations, Phillip!

James Martindale, du Royaume-Uni, et son premier saumon de la Bonaventure. Belle prise, James


Graham Cherry, du Royaume-Uni également, met à profit ses talents de pêcheur de ce côté-ci de l’Atlantique. Félicitations, Graham!

C’est tellement agréable de bénéficier d’excellentes conditions; nous ne sommes pas habitués à pêcher dans de faibles niveaux d’eau. Avec les averses qu’ils nous annoncent la semaine prochaine, nous devrions connaître une autre fantastique semaine sur nos rivières.

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 23 juillet au 4 août 2013

Il me fait plaisir de vous dire que nous avons eu une autre fantastique semaine de pêche. La pluie qui est tombée la semaine dernière a fait monter les eaux de nos rivières et les averses continues de cette semaine ont maintenu de bons niveaux. De plus, on annonce encore d’autres précipitations au cours des prochains jours! La pleine lune du 27 a favorisé une belle montée de saumons frais ainsi que de madeleineaux. Les niveaux de la Bonaventure et de la Petite Cascapédia équivalent à ceux du début de juillet, tandis que la Cascapédia a un débit relativement normal pour cette époque de l’année. Outre les faibles niveaux d’eau et les températures chaudes que nous avons connus au début de juillet, nous avons encore une belle saison de pêche.

Tyler Thompson et son premier saumon atlantique. Il est à noter que Tyler en a capturé six au cours de son excursion de trois jours. Félicitations, Tyler!

Les mouches sèches flottantes sont encore les plus performantes et nos pêcheurs se servent beaucoup plus des mouches sèches que de tout autre chose. Il n’y a rien de mieux que la pêche à la vue pour le gros saumon en eaux claires. Les petites mouches noyées ont également permis de prendre un bon nombre de beaux poissons. Les mouches les plus prisées ont été les Bombers vertes, brunes et bleues, montées avec un hackle brun et dotées d’une queue et d’ailes blanches. Les mouches noyées nos 8, 10 et 12, la Silver Wilkenson, la Stone Ghost et la Posh Tosh de Davie McPhail ont été les incontournables de la semaine.

Allan Moore, un habitué du Camp Bonaventure, pêche chez nous depuis 18 ans. Et on comprend pourquoi. Belle prise, Allan!

Il est à noter que vous trouverez affichées, dans nos sites Web du Camp Bonaventure et de Salmon Lodge, les dates auxquelles il est possible de réserver un séjour en juin et en juillet de 2014. J’ajouterai les périodes de disponibilité pour août et septembre dès qu’elles seront connues. Si l’une de ces périodes vous intéresse, veuillez communiquer avec moi par courriel ou par téléphone, au 418 5343678.

Denis Marsan et le guide du Camp Bonaventure, Matt Flowers. Bravo, Denis!

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 22 au 29 juillet 2013

Nous avons finalement eu la pluie tant espérée et nos rivières bénéficient maintenant d’un excellent débit! Les niveaux de la Bonaventure et de la Petite Cascapédia sont actuellement équivalents à ce qu’ils étaient en juin, et c’est formidable pour la pêche! Bien que la Cascapédia n’ait pas atteint les niveaux d’eau de ces deux rivières, elle a quand même reçu assez de pluie pour que les poissons puissent y circuler en grand nombre. Le temps ensoleillé et les températures chaudes des deux dernières semaines ont un peu compliqué la pratique de la pêche. En fait, bien que nos fosses regorgent de saumons, il s’est avéré légèrement plus difficile de les prendre. Cependant, la pleine lune et les grandes marées de la semaine dernière ont favorisé la montée des saumons frais dans nos rivières. Les niveaux d’eau étant plus élevés, nous pouvons donc reprendre nos embarcations pour nous rendre d’une fosse à l’autre (inutile de préciser que tous nos guides ont le sourire fendu jusqu’aux oreilles). La pêche a été un peu plus difficile la semaine dernière, mais nous avons quand même réussi à capturer un bon nombre de beaux poissons, y compris quelques gros spécimens.

Le guide du Camp Bonaventure, Marc Poirier, remet dans la Petite Cascapédia une belle prise du pêcheur Dan Greenberg.

Maintenant que nos rivières ont reçu un nouvel apport d’eau, la pêche devrait être très bonne la semaine prochaine. Les météorologues annoncent des averses et de la pluie tout au long de la semaine, ce qui est parfait pour nous!

Robyn Pelletier et son premier saumon de la saison, capturé dans la Bonaventure. Belle prise, Robyn!

Annie Brugere, de la France, n’avait jamais mis une ligne à l’eau auparavant. Son mari, René, lui a demandé de l’accompagner cette journée-là. « C’était pas difficile! » dit-elle.

Les mouches les plus performantes cette semaine ont bien évidemment été les Bombers. Les mouches noyées qui ont donné de bons résultats ont été les Stone Ghost, Silver Blue et Blue Charm. Les petites mouches-tubes sont encore très performantes. Davie McPhail nous a donné quelques-uns de ses nouveaux modèles qu’il a fabriqués pour nous. En effet, il m’a envoyé 15 de ses meilleurs modèles pour le saumon atlantique, montés sur hameçons Partridge or et Salar argent. La « Posh Tosh » de Davie a été la mouche la plus performante de la semaine.

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 15 au 21 juillet 2013

Nous avons enfin eu de la pluie, mais pas les 40 à 50 mm qu’ils nous annonçaient, mais suffisamment pour rafraîchir l’eau. On nous en promet encore cette semaine. Je pense qu’à chaque année, on devrait mettre à la porte le pire météorologue de tous, juste pour donner aux autres l’envie d’être meilleurs! Les niveaux d’eau de toutes nos rivières sont bas, mais nous comptons de nombreux saumons dans nos fosses. La pêche a été très bonne même si nous devons fournir des efforts supplémentaires pour capturer nos prises. Les saumons remontent allègrement la Bonaventure, la Petite Cascapédia et la Cascapédia, et il y en a plein d’autres qui attendent le prochain coup d’eau pour entreprendre leur montaison. En fait, les niveaux d’eau sont bas, mais la température de l’eau est correcte et nous faisons de nombreuses belles prises.

 

 Jean Roy remet dans la Bonaventure un beau saumon aux flancs argentés. Belle prise, Jean!

Ce sont les mouches de petite taille qui ont été les plus performantes cette semaine, en particulier les Undertaker, John Olin et Green Butt nos 8, 10 et 12. Nous obtenons encore de bons résultats avec les Bombers, surtout les vertes, les brun foncé et les bleues.

Francis Gauthier, un habitué du Camp Bonaventure, fait de belles prises à tout coup. Bravo, Francis!

Un peu de pluie ne ferait vraiment pas de tort, étant donné que toutes les rivières de la Gaspésie sont basses en ce moment. Cependant, on peut quand même y faire de la bonne pêche, car nos rivières prennent leur source dans les monts Chic-Chocs et elles restent fraîches même quand les températures grimpent.

Benoît Dubord et son premier saumon atlantique. Félicitations, Benoît!

Dominique et Gérard Dubord et leur premier saumon atlantique. C’est un bon début, les gars!

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glen

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 8 au 14 juillet 2013

La pêche continue d’être bonne mais, pour la première fois de la saison, les prises commencent à être un peu moins nombreuses. Nous avons peut-être été un peu gâtés par les fantastiques conditions de pêche que nous avons connues depuis l’ouverture. Le temps a été chaud et sec cette semaine, avec des températures oscillant autour des 30 °C. Nous avons quand même réussi à faire de belles prises de saumons et de madeleineaux, mais nous avons dû travailler un peu plus fort pour les capturer. Les météorologues nous annoncent de la pluie pour ce mercredi et, peut‑être, un orage. Nous croisons les doigts pour que ces prévisions se réalisent. Le niveau de la Bonaventure est actuellement bas, mais la pêche y est encore très bonne, particulièrement dans nos fosses situées en amont. Quant à la Petite Cascapédia, où l’eau est basse mais encore fraîche, on y observe de belles montées de poissons frais. Nous avons fait de bonnes prises dans la Cascapédia, mais le niveau de l’eau étant à la baisse, la rivière bénéficierait vraiment d’un peu de pluie.


Darrell Sanders en compagnie du guide du Camp Bonaventure, Bruno LePage, exhibe une belle prise. Darrell a été le pêcheur de la semaine!

Les mouches à utiliser la semaine dernière étaient, pour la plupart, des Bombers : les vertes, les brunes et les bleues munies d’ailes et de queue blanches. Les mouches noyées nos 8, 10 et 12 ont également permis de prendre un bon nombre de beaux poissons. Les modèles préférés ont été les John Olin, Stone Ghost, Undertaker et Green Machine.


Scott Stevens, de Halifax, et un saumon fraîchement monté dans la rivière Bonaventure.


Pat Benere, un habitué du Camp Bonaventure, sait décidément comment s’y prendre. Belle prise, Pat!

À la semaine prochaine qui, espérons-le, sera pluvieuse!

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 1er au 7 juillet 2013

Dans l’ensemble, nous avons eu une belle semaine au camp et inscrit un bon nombre de prises au registre. La température s’est considérablement réchauffée durant la journée de jeudi et les derniers jours ont été très chauds et très ensoleillés. Le mercure a même grimpé dans les 30 °C. La pêche continue d’être très bonne, bien que les quelques derniers jours aient été plus difficiles. Quand il fait très chaud, c’est le matin et le soir qu’il faut aller pêcher. La Bonaventure permet toujours la capture de belles prises et la température de l’eau est encore fraîche. Nous connaissons une très bonne année sur la Petite Cascapédia; nos guides m’affirment qu’on dénombre beaucoup de saumons frais dans presque toutes les fosses. La pêche est bonne aussi sur la Cascapédia, mais quelques journées de pluie permettraient de hausser les niveaux d’eau. Compte tenu de la température qu’il fait, nous avons eu une autre belle semaine. Les conditions de la semaine dernière nous ont donné un peu plus de fil à retordre, mais nous connaissons quand même une superbe année sur toutes nos rivières.

 Les mouches les plus efficaces cette semaine ont été un mélange de mouches sèches et de petites mouches noyées. Les Bombers vertes et brun foncé sont responsables de la plupart des prises de la semaine. Pour ce qui est des mouches noyées, les John Olin, Green Butt et Silver Rat ont été les meilleures. Les Picasse et Green Spey ont été les plus performantes sur la Petite Cascapédia. Les mouches nos 8, 10 et 12 ont permis de capturer les plus belles prises.

Chris Brightwell et son premier saumon de la Bonaventure. Félicitations, Chris!

John Pearson remet à l’eau un beau spécimen de la Bonaventure. Bravo, John!

Les météorologues nous assurent qu’on aura un peu de pluie en début de semaine prochaine et que les températures vont se rafraîchir. Avec un peu de chance, cette chaleur va peut-être nous amener un orage… on se croise les doigts!

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 23 au 30 juin 2013

Quelle belle semaine nous avons passée au pavillon! La pêche s’améliore sans cesse. C’est grâce aux hautes marées de la semaine dernière et à la pluie que nous espérions tant que nous avons pu connaître une semaine de pêche aussi formidable! Tout le monde au camp a capturé un saumon; inutile de dire que nous étions entourés d’un groupe de pêcheurs des plus heureux.

Paul Schlote est un habitué du Camp Bonaventure qu’il visite chaque année. Et à la pêche, il sait comment s’y prendre, n’est-ce pas? 

La pluie que nous avons reçue à la fin de la semaine a redonné à nos rivières l’apport en eau qui leur manquait. Les niveaux de la Bonaventure sont excellents et la température de l’eau est parfaite, en particulier pour la pêche à la mouche sèche. La pêche est fantastique dans la Petite Cascapédia et, depuis plus d’une semaine, pas un jour ne s’est passé sans que nous capturions de belles prises. La montaison des poissons bat son plein et la plupart des fosses contiennent de nombreux saumons frais. La Cascapédia est « hot » ces temps-ci, et je ne parle pas de la température de l’eau. Nous avons eu droit jusqu’à présent à une saison de pêche remarquable dans nos deux pavillons. Nous nous réjouissons à la perspective de vivre une autre superbe semaine sur la rivière.

Neil Duplessis et un beau spécimen de la Bonaventure. Félicitations, Neil!

Cette semaine, il fallait avoir sous la main des mouches Bombers, en particulier les vertes et les brun foncé. Les mouches noyées ont aussi donné de bons résultats; les meilleures de la semaine ayant été la Nagli et la Siver Rat. Les Blue Charm, Green Highlander et Undertaker ont également bien performé.

Bill Willson ne rate jamais son coup. Le voici avec une autre prise à inscrire à son palmarès.

N’oubliez pas de regarder notre album de photos chaque semaine sur la page intitulée « Photos ». En plus d’afficher mon rapport hebdomadaire sur le site, j’ajoute de nombreuses photos de pêche prises durant la semaine.

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 17 au 23 juin 2013

Nous venons de connaître notre meilleure semaine de la saison. Les niveaux d’eau et les températures ont été tout simplement parfaits. De plus, les grandes marées de la semaine ont amené une belle montaison de saumons frais. C’est dans nos fosses situées en aval, et en particulier avec nos guides Poirier et McGuire, que la pêche a été extrêmement bonne, avec quelques prises chaque jour. Les fosses Billingsley et Red Cliff contiennent aussi des quantités intéressantes de beaux poissons frais

Marcel Caissie et le guide du Camp Bonaventure, Dany Poirier, et un beau saumon de la Bonaventure!

Les eaux limpides de la rivière Bonaventure ont un débit normal pour le mois de juin et la pêche à la mouche sèche a été formidable. La pêche dans la Petite Cascapédia, rivière qui connaît une saison plus tardive que la Bonaventure et la Cascapédia, commence aussi à être bonne. La grande montaison sur la Petite Cascapédia a généralement lieu à la fin de juin et au début de juillet. La pêche est bonne aussi sur la Cascapédia, mais un petit peu de pluie ne ferait pas de tort.

Micheline Coulombe, une habituée du Camp Bonaventure, remet à l’eau son premier saumon de 2013. Félicitations, Micheline! 

Les mouches utilisées cette semaine ont été les Stone Ghost, Silver Rat et John Olin, nos 6 et 8. Les mouches-tubes continuent de donner de bons résultats, en plus des belles prises faites avec les microtubes. Les mouches Bombers, surtout les vertes et les brun foncé, sont les plus performantes. Elles sont responsables de la plupart des prises de la semaine. Les météorologues nous annoncent des averses pour lundi, mardi et mercredi. Quel bonheur!

Le repas du midi est toujours spécial, surtout après une formidable matinée passée sur la rivière.

Salutations,

Glenn

Du saumon fumé au Camp Bonaventure issu de l’aquaculture « terrestre »

Le saumon fumé est depuis toujours un mets des plus appréciés dans la plupart des pavillons de pêche. Nous avons toujours du saumon fumé au menu et nos clients en redemandent. Vous voulez savoir d’où vient le saumon que nous mettons sur nos tables? Ces dernières années, nous avons appris, comme tout le monde, que les techniques d’élevage du saumon en circuit ouvert posent un énorme risque aux populations sauvages. Et la dernière chose que nous voulons, c’est de contribuer à une industrie qui met en danger notre stock naturel. Il est, bien entendu, hors de question que nous servions du saumon sauvage, mais alors, d’où provient notre saumon fumé?

Le Camp Bonaventure a pu, avec l’aide précieuse de la Fédération du saumon atlantique (FSA), obtenir du saumon d’une installation aquacole établie sur la terre ferme et située à Shepherdstown, en Virginie-Occidentale. Cette installation fait partie d’un projet de recherche pilote de la FSA et du Conservation Fund Freshwater Institute.Le saumon de cette pisciculture a été élevé sans recourir à des vaccins, à des traitements chimiques nocifs ou à des antibiotiques, dans des réservoirs où des technologies de recirculation filtrent et recyclent l’eau sur une base continue. De plus, les déchets solides des poissons sont éliminés pendant le processus de recyclage de l’eau. Mais ce qui est particulièrement intéressant, c’est que l’aquaculture en parcs clos permet de séparer complètement les saumons élevés de l’environnement et de leurs congénaires sauvages. Ainsi, ils ne sont pas exposés aux risques de maladies, au pou du poisson, et aux interactions écologiques et génétiques.

Nos remerciements s’adressent spécialement à Rob Beatty de la FSA, à Dan Turner qui, aux fumoirs de St. Mary, s’occupe de fumer notre saumon élevé selon des pratiques durables, et à Sable Fish Farms pour son aide.

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 10 au 16 juin 2013

Cette semaine, les conditions de l’eau et la pêche ont tout simplement été fantastiques. C’était la semaine idéale à passer dans un camp de pêche au saumon. La montaison bat son plein et nos pêcheurs – hommes et femmes – ont tous attrapé de belles prises avec beaucoup de plaisir. Après un début de saison très pluvieux, nous revenons donc à des conditions d’eau normales dans toutes nos rivières. La température de l’eau s’est élevée et nous commençons à capturer un bon nombre de prises avec des mouches sèches, toujours appréciées dans des eaux cristallines. Il y a maintenant du poisson dans toutes les fosses profondes et moyennement profondes, et le nombre de spécimens augmente chaque jour. Tous les soirs, on a pu voir de nombreux poissons exécuter des cabrioles dans la fosse située devant le pavillon; ce sont de beaux saumons frais aux flancs argentés en route vers leur lieu de naissance. La rivière Petite Cascapédia a ouvert samedi; comme à l’habitude, l’ouverture se fait toujours un peu plus tard que la Bonaventure et la Cascapédia. Le poisson est aussi revenu un peu plus tôt dans la Petite Cascapédia cette année, et un certain nombre de fosses contiennent de beaux spécimens. Elle a beau être une petite rivière, la Petite Cascapédia abrite de gros poissons! Cette semaine, les femmes se sont vraiment démarquées tant au Camp Bonaventure qu’à Salmon Lodge : la canne d’or revient à Holly Hougton au Camp Bonaventure età Georgia Wells de l’Ohio, à Salmon Lodge.

Holly et un guide du Camp Bonaventure, Marc Poirier, au moment de remettre à l’eau un beau saumon de 25 livres!

Dans les rapports de la semaine dernière, j’ai mentionné toutes les personnes qui avaient attrapé des poissons, mais malheureusement, ou plutôt heureusement, cette semaine le nombre de prises de saumons capturés ou perdus est trop élevé pour que je puisse nommer tout le monde. La bonne nouvelle, c’est que chacun a gagné le droit de se vanter d’avoir fait une bonne pêche cette semaine.

Alex et Anne Hawkins, tenant une belle prise. Félicitations, Alex, pour ton premier saumon atlantique!

Les mouches les plus efficaces cette semaine ont été, en premier lieu, la Stone Ghost, suivie de près par la Picasse. Les mouches tubes montées sur tubes de ¾ et 1 po ont également bien performé. Les couleurs qu’il fallait utiliser étaient le vert, le noir ou le bleu. Les mouches sèches commencent vraiment à donner de bons résultats; les Bombers en vert, brun foncé et bleu ont été implacables.

Wright Palmer et un guide du Camp Bonaventure, Bruno LePage, et l’une des nombreuses prises de la semaine. Beau coup, Wright!

Nous avons hâte de voir comment va se dérouler la semaine qui s’en vient, avec la pleine lune de dimanche. Nos grandes marées devraient commencer mercredi et ramener avec elles un beau contingent de saumons frais.

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 3 au 9 juin 2013

Je sais bien que je vais répéter ça plus d’une fois cette saison, mais j’espère que la pluie va s’arrêter, au moins pour quelque temps. La première partie de la semaine, l’eau de nos rivières était haute et sale. Le mercredi, elle avait baissé un peu et commencé à s’éclaircir. Mais chaque fois que nous pensions que le temps allait se dégager, la pluie se remettait à tomber et nous revenions à la case départ. Je dirais que c’est vendredi qu’on a vu s’améliorer la qualité de l’eau; malgré les niveaux élevés, elle commençait s’éclaircir.

Le Camp Bonaventure était complet cette semaine : tous étaient d’excellents pêcheurs, sauf deux débutants qui pêchaient à la mouche pour la première fois. Ce n’est peut-être qu’un coup de chance, mais devinez qui a ferré un poisson jeudi dans une rivière aux eaux démontées et embrouillées? Le poisson – une belle prise! – est resté accroché pendant quelques minutes, mais le premier bond qu’il a fait lui a rendu sa liberté. Félicitations à Ann Debard pour son bon travail. C’est aussi jeudi que nous avons inscrit à nos registres notre première prise de saumon de la saison. En effet, Karl Kliem, de l’Allemagne, a été le premier à ramener un spécimen de 10 kg (22 lb) de la fosse Poirier.

Karl et sa fille, Steffanie, et le premier poisson de la saison!

Sam Cross, notre ami californien qui vient pêcher chez nous depuis de nombreuses années, a ferré trois poissons avant de capturer vendredi un beau saumon de 4,5 kg (10 lb). Mais il ne s’est pas contenté de cette prise : il a réussi à en ferrer et à en capturer d’autres par la suite. Bravo, Sam!

Sam Cross et notre guide, Carol, tenant un beau saumon aux flancs argentés. Tu en as finalement capturé un, Sam! 

Tout le monde sait que les grosses prises arrivent parfois à s’échapper, et Patti Ferrin est bien placée pour le savoir. Jeudi, Patti et son mari, Ken, étaient en compagnie de notre guide Jean-Marc, quand ils ont ferré un monstre! Après être resté accroché à la ligne durant 25 minutes, le poisson a finalement décidé de s’en retourner au Groenland. Une ligne à mouche de 27 m (90 pi) et 180 m (200 verges) de ligne supplémentaire n’ont pas suffi à la tâche. Dans sa course, le poisson a déroulé presque toute la ligne de Patti. Quand elle a remarqué qu’il ne lui restait plus que quelques tours à son moulinet, elle tenu bon. Elle a bien réussi à sauver sa ligne, mais le poisson, lui, n’est plus qu’un souvenir. Ce sera pour l’an prochain, Patti! Patti a quand même réussi à ferrer et à capturer un bon nombre de prises cette semaine, et c’est elle qui a pris le gros spécimen qui s’est finalement échappé.

Patti tenant la ligne au bout de laquelle est accroché le gros spécimen.

Tous les ans, Mac et Dale Fox viennent pêcher au Camp Bonaventure pendant quatre semaines. Cette année, ils en ont ajouté une cinquième, du 2 au 9 juin, et ils s’en félicitent. Mac et Dale ont en effet capturé six poissons cette semaine avec notre guide en chef, Mario, et ils en ont aussi ferré d’autres qui ont pris le large.

Beau début de saison, Mac et Dale!

Finalement, la semaine n’a pas été si mauvaise compte tenu des conditions. Nous avons réussi à ferrer un nombre convenable de poissons malgré des conditions de l’eau inhabituelles, comme tout le monde le sait. La première semaine de juin est généralement une très bonne semaine pour la pêche, mais cette année, dame nature nous a joué un tour.

Les mouches les plus efficaces cette semaine ont été principalement les grosses mouches tubes, les Sunray Shadows et McPhail Piglets. Les mouches Out To Lunch et Magog Smelt ont aussi permis de ferrer quelques beaux spécimens. Si la pluie peut diminuer, nous devrions connaître une très bonne semaine. 

Salutations,

Glenn

Rapport de pêche du Camp Bonaventure du 1er et du 2 juin 2013

Bienvenue à tous! Notre saison de pêche au saumon 2013 est enfin ouverte. Je rédige toujours mes rapports hebdomadaires le dimanche et il n’y aucune raison de changer cette bonne habitude. Cependant, le rapport de cette semaine ne portera que sur une seule journée, soit le jour d’ouverture. Une autre raison explique le contenu un peu plus réduit de  mon rapport de cette semaine : c’est que nos premiers clients sont arrivés seulement aujourd’hui au Camp Bonaventure et à Salmon Lodge.

Hier j’ai offert à Jeff Bourdage, de la société de vidéos « Hooke », d’aller pêcher à l’une des fosses du Camp Bonaventure pour la matinée. (Soit dit en passant, vous devriez aller voir quelques-unes de nos plus belles vidéos de pêche qu’il a produites, à l’adresse www.hooke.com.) La femme de Jeff a été la première de la saison à pêcher au lancer. Elle a utilisé une mouche Magog Smelt fixée sur hameçon simple 2/0. Le premier lancer de la saison est toujours spécial, mais surtout quand un gros saumon argenté remonte à la surface et s’empare de la mouche! Eh oui, le premier lancer a ramené un saumon! Jeff m’a dit que c’en était un gros, mais qu’il était resté accroché seulement une minute. Alors, comme on dit : « Vaut mieux ferrer un poisson et le perdre que de ne rien ferrer du tout ». Sur la rivière Cascapédia, on a capturé trois beaux poissons argentés et on en a vu sauter plusieurs autres.

La mouche la plus performante cette semaine a été, vous l’avez deviné, la Magog Smelt. La semaine prochaine, vous pourrez certainement lire un rapport qui portera sur la semaine complète. Restez branchés!

Salutations,

Glenn

UN BEAU SAUMON, UN SUPER GUIDE, UN BEAU MOMENT DE PECHE

C’est notre quatrième jour de pêche, Claude et moi, sur la Bonaventure en ce mois de juin 2012 où Glenn Legrand nous a très chaleureusement accueilli au Camp.

Le temps est radieux, le soleil tape droit, le vent souffle en rafales sporadiques du sud, l‘eau est basse et chaude 64F° : pas vraiment des conditions idéales pour la pêche de notre poisson roi. Les saumons attendent en mer, en baie des Chaleurs, une montée des eaux propice à leur entrée en eau douce.

Mais il ne pleut pas et ne pleuvra pas de plusieurs jours. Nous avons pris et décrochés il y a deux jours deux beaux poissons de plus de 20 livres dont un « blue back » que j’ai amené à l’épuisette mais qui n’a pas voulu y rentrer après un bon quart d’heure de « good fight ». Depuis rien. Les quelques poissons de la rivière sont calés en fond de fosse, immobiles. Dany du camp de Bonaventure est notre guide et nous sommes aujourd’hui à « Docteur ». Ah ! Les noms de ces fosses, un poème : « Rapide plat », « Trois fosses », « Ruisseau Creux », « Double trouble », et puis des prénoms de femmes : « Katleen », « Jane », « Eleanor », « Kelly »,… Elles ont dû les faire rêver leurs guides! Et de plus, elles ont pris un poisson dans ces fosses qui portent maintenant leurs noms. Et inmanquablement nous pensons, un brin condescendant : «Si une femme a pris un poisson là… ». En fait ce sont les plus beaux pools d’où ces prénoms, et Monica sur la Kola, le plus beau du monde.

 Vincent Lalu écrivait : « Le saumon est une femme. Il en a la grâce, l’endurance et la détermination. D’ailleurs seuls les saumons peuvent égaler une femme dans l’art de faire cavaler les hommes. C’est sans doute pour cette raison que l’on a donné des noms de femme à quelques endroits où les saumons ont beaucoup fait cavaler ces messieurs ».

 Dany Poirier est guide de pêche a camp Bonaventure pendant la saison et aussi trappeur l’hiver. Il connait la faune sur le bout des doigts. Il  envit. Passionné, il en discute longuement avec Claude qui a chassé les plus grands animaux dans des contrées très exotiques. Nous sommes en bras de chemise et waders et avons laissé notre canoë plus haut. Après être descendus en rive droite au milieu des pins, nous découvrons la fosse, magnifique. Une coulée de cristal, bordée de larges dalles de rocher dont les strates inclinées plongent en escalier dans l’eau. C’est un pool de près de cinq cents mètres de long avec plusieurs fosses intermédiaires se jetant dans un très large radier divisé en deux bras. Pendant que nous gréons nos cannes (je devrai dire nos perches), Dany repère deux beaux poissons. Ils sont là immobiles par cinq pieds de fond, en milieu de pool.

- Tu les vois ? me demande Dany.

- Non je ne vois rien.

- Là !

- Non toujours rien.

- Jean-Luc, en sèche, m’intime –t-il.

Dany choisi dans ma boite un bomber bleu, cerclé de hackles roux, à ailes blanches, taille 4.

Je vais pêcher avec ma canne à deux mains Sage de 12 pieds, un moulinet Hardy Salmon N°2, et une soie flottante de 8. J’ai choisi cette canne plutôt que ma canne à une main qui m’aurait imposé des lancers en double traction. L’avantage : pas de faux lancers pour atteindre les trente mètres du spot où sont les poissons de l’autre côté de la rivière sur les bords remontant de la fosse en rive gauche. Economie de mouvements. La mouche est saisie avec un noeud Turtle, graissée avec du gink.

Je commence par quelques lancers en spey cast pour atteindre la distance avale du spot.

Il y a de fortes risées intermittentes de vent aval du Sud qui rident la surface, donc double spey cast. Maisfinalement je préfère attendre la fin des risées, la mouche qui a une grande prise au vent n’est pas maîtrisable.Dany guide chacun de mes lancers:

- Plus haut

- Plus loin

- Là, pas plus loin

La mouche, arrêtée dans son lancer à un mètre de la surface de l’eau, se pose comme une feuille et flotteim peccablement. J’ai effectué une dizaine de lancers et n’ai toujours pas repéré les poissons, mais une pierre au fond, plus blanche que les autres dans cette eau totalement transparente, me sert de repère.Il ne faut surtout pas être trop long. Un lancer « trop loin », d’un pied dépassant le nez du saumon, serait  rédhibitoire. Dany inlassablement qualifie mes lancers :

- Plus haut

- Pas plus mal.

Qu’est-ce que veut dire ce « pas plus mal »? Simplement : mieux que le précédent lancer. En fait c’est « presque parfait ». Ce « pas plus mal » il est exaspérant, tant on est persuadé que le lancer était impeccable.

- Pas plus mal.

 Encore !

J’adore cette technique que je découvre, ne l’ayant à regret jamais utilisée ni en Russie, ni en Norvège. Avec la canne à 2 mains c’est un régal de précision, la longueur de la soie est sortie, ajustée à la bonne distance. Un seul roulé et la soie repart dans cette économie de geste qu’on veut le plus sobre et le plus élégant. Efficace.

- Plus haut

- Là, parfait, indique Dany qui est situé vingt mètres en amont sur la berge par le travers des poissons.

Mais rien. A-t-il vu un poisson se déplacer ? Encore un lancer, le même.

- Parfait !

 Dany n’a pas le temps de claquer ce « parfait » que dans le même temps le poisson est monté en surface, a franchement pris la mouche dans un lent marsouinage et par un brusque virage s’est retourné pour redescendre en aval. Nous n’avons vu que son dos.

- Mon moulinet Hardy chante un cliquetis accéléré et se dévide rapidement, trop rapidement : soie puis backing,gare au noeud…Le poisson descend le pool, environ cinquante mètres en aval, puis un premier saut.  Beau poisson ! s’exclament en coeur Claude et Dany.

Je regarde ma montre. J’ai pris cette habitude sur une grosse truite de la Vésubie il y plus de vingt ans : quand je ferre un beau spécimen je regarde ma montre. L’espace d’un instant ça calme. Il est 11 h 02.

Puis le saumon remonte rapidement le pool. J’ai le plus grand mal à rembobiner les mètres et les mètres de soiequ’il me rend. Je perds le contact. Instant que nous avons tous connu : s’est-il décroché ? Oui, décroché….Je rembobine à grands tours de manivelle. La soie se tend de nouveau. Un bloc ? Accroché? Non, le poisson est bien là. Il est remonté par mon travers et a sondé. Il est maintenant immobile, calé par cinq brasses de fond, invisible.

Montée d’adrénaline : le coeur s’emballe, le souffle aussi, après avoir tenté de suivre à la descente et à la montée les rushes de Salmo Salar en escaladant les dalles de pierre de la berge dans un aller-retour sportif. Durant plusieurs minutes, deux ou trois mais qui paraissent une éternité, le poisson ne bouge pas. Je donne quelques coups de poignet. Rien. Puis me rappelant un conseil lu dans Le Saumon de Jean-Paul Dubé, je pince la soie comme une corde de harpe, plusieurs fois. Le poisson redémarre pour remonter cinquante mètres vers

l’amont, faire un nouveau saut, et redescendre à toute vitesse vers l’aval en queue de pool avant le grand radier qui voit s’enfuir la Bonaventure vers la fosse suivante.

- Par le travers, descend, Jean-Luc descend, garde le par le travers !

- Ok Dany, Ok je descends.

J’enjambe alors canne haute dans la main gauche, presque en courant, de bonds en bonds, ces grandes dalles de rocher en marche d’escalier de trente centimètres, lisses, plates, à la fois inclinées vers l’aval et vers la rivière, qui borde la rivière à Docteur Pool. Un vrai parcours du combattant.

Dany me précède dans cette course d’obstacles sur plus de cent mètres.

- Attention Jean-Luc, doucement, tient la canne haute, ne le laisse pas partir dans le courant. Non pas dans le courant…. !

Trop tard, le poisson fait un saut d’un mètre, je baisse la canne. Il est maintenant dans le bras du radier en rive gauche de la rivière qui s’évase au milieu des blocs, là où une dizaine de canoës sont passés il y a moins d’une heure en raclant le fond de leur coque ou en mettant pied à terre. Il est à plus de cent mètres de moi. Je vais donc le perdre dans cet amoncellement de blocs et petits courants de moins de vingt centimètres d’eau. Je vais le perdre derrière ce gros bloc au milieu de la rivière qui retiendra la soie. Je vais le perdre…

- Lève ta canne. Fais le passer derrière le bloc. Bien, bien, il est passé

- OK Dany

Il y a vingt minutes que le saumon a pris la mouche, et dans le trou d’eau derrière le bloc, je vois le poisson remonter en surface légèrement sur le flanc. Sans trop trainer je lui fais traverser le radier en rive droite. Dany le met à l’épuisette. Un beau 20 livres de 94 cm que nous sortons de l’eau le temps d’une photo. Dany réussira aussi à prendre la photo sous l’eau du poisson relâché.

Et dans une grande accolade, de fin de combat d’un beau saumon, paumes contre paumes:

- Je suis fier de toi, Jean- Luc.

- Je suis fier de mon guide.

- Il est 11h24.

Un beau travail d’équipe. Oui, Dany, c’était une belle prise, en sèche, dans des conditions d’eau et de temps difficile, d’un poisson très combatif. Un beau moment de pêche. Merci encore à toi.

Jean-Luc BERTEROTTIERE

Le Camp Bonaventure remporte le prix du pavillon de l’année recommandé par Orvis

Nous avons le grand plaisir d’annoncer que le Camp Bonaventure a remporté le prix du pavillon de l’année recommandé par Orvis en 2013. C’est à Missoula, au Montana, qu’a eu lieu cette année la rencontre « 2013 Guide rendez-vous and Endorsed Lodge retreat ». Plus de 300 guides et les représentants de nombreux pavillons ont participé à cet événement.

Chaque année, Orvis dresse une liste des quelques établissements susceptibles de recevoir ce prix très convoité. Il y avait cette année sept finalistes provenant de partout en Amérique du Nord. Pour déterminer le pavillon recommandé de l’année, Orvis classe chaque établissement selon les résultats obtenus à la suite de l’inspection et selon les commentaires que vous, nos clients, leur envoyez.

En tant que propriétaire de pavillons de pêche, c’est tout un honneur pour moi de recevoir ce prix, mais je suis surtout honoré d’être entouré de fantastiques membres du personnel à qui ce prix revient véritablement. C’est vraiment grâce à leur dévouement et à leur excellent travail que nous avons pu recevoir cet honneur.

 

 

De gauche à droite : Dave Perkins, président d’Orvis, Junior St-Onge, directeur général du Camp Bonaventure et de Salmon Lodge, Glenn LeGrand, propriétaire du Camp Bonaventure et de Salmon Lodge, et Scott McEnaney, directeur pour l’Est, Programme de recommandation Orvis pour les pavillons.