Camp Bonaventure – Rapport de pêche et condition des rivières du 15 au 21 juin 2015

Le seul mot qui peut qualifier la semaine qui vient de se terminer est « fantastique ». Les rivières et les niveaux d’eau sont parfaits et nous avons pris un grand nombre de saumons frais montés en eau douce.

Bob Schoeller, un habitué du Camp Bonaventure, et son premier saumon de 2015. Belle prise, Bob!

Bob Schoeller, un habitué du Camp Bonaventure, et son premier saumon de 2015. Belle prise, Bob!

L’eau de la rivière Bonaventure est froide et claire, et elle coule à un débit de 43 mètres cubes à la seconde. Le débit de la Cascapédia est de 60 m3/s et celui de la Petite Cascapédia est de 35 m3/s. Nos rivières sont un peu plus hautes que la normale pour cette période de l’année, mais on ne va pas s’en plaindre puisque c’est mieux ainsi. En effet, les niveaux d’eau élevés permettent au saumon de se déplacer rapidement et il y a du poisson dans l’ensemble des réseaux hydrographiques de nos rivières. Nos guides ont indiqué avoir vu, en plein jour cette semaine, des poissons monter la rivière sans s’arrêter dans les fosses.

Mac et Dale Fox en sont à leur deuxième visite au Camp Bonaventure cette année; ils sont venus cinq fois! Ce sont de sacrés bon pêcheurs!

Mac et Dale Fox en sont à leur deuxième visite au Camp Bonaventure cette année; ils sont venus cinq fois! Ce sont de sacrés bon pêcheurs!

Les voilà qui récidivent!

Les voilà qui récidivent!

La nouvelle lune du 16 juin a produit les marées dont nous avions besoin pour qu’une bonne quantité de saumons frais montent dans nos rivières. La température a aussi été de notre côté : il ne faisait pas trop chaud et nous avons eu juste assez de pluie pour maintenir les niveaux d’eau. Selon les prévisions, nous aurons de la pluie et des averses au début de la semaine prochaine et un ciel dégagé par la suite.

Le photographe Tosh Brown, le guide du Camp Bonaventure Bruno LePage et le premier saumon atlantique de Tosh. Félicitations!

Le photographe Tosh Brown, le guide du Camp Bonaventure Bruno LePage et le premier saumon atlantique de Tosh. Félicitations!

Je suis certain que vous connaissez toutes les excuses classiques des pêcheurs : il faisait trop chaud ou trop froid, l’eau était trop haute ou trop basse, c’est la semaine dernière que le poisson mordait, enfin tout ce qui sert à justifier les piètres résultats de pêche. Eh bien, cette semaine, aucune d’elles n’était nécessaire : la pêche a été tout simplement fantastique.

Marilou Long, du Texas, et son premier saumon de l’année. Bravo, Marilou!

Marilou Long, du Texas, et son premier saumon de l’année. Bravo, Marilou!

La mouche à utiliser cette semaine a été la Stone Ghost, nos 4 et 6. Les John Olin, Nagli, Green Highlander, Silver Rat et Langa Fancy ont aussi permis de faire de la très belle pêche. Les mouches sèches ont commencé à donner des résultats, mais l’eau est encore un peu trop froide pour qu’elles soient à leur meilleur. Nous avons cependant réussi à ferrer quelques spécimens au flotteur.

Tom Jay et son premier saumon atlantique. Félicitations, Tom!

Tom Jay et son premier saumon atlantique. Félicitations, Tom!

Ce n’est pas difficile de rédiger un rapport quand les conditions des rivières sont parfaites et la pêche est formidable. La pêche étant ce qu’elle est, nous n’avons pas d’autre choix que de nous ajuster aux différentes conditions, et on ne sait jamais à quel moment on vivra la plus belle journée de pêche de notre vie.

Randy Hartland et le guide du Camp Bonaventure Orrin Briard. Belle prise, Randy!

Randy Hartland et le guide du Camp Bonaventure Orrin Briard. Belle prise, Randy!

À la semaine prochaine!

Salutations,

Glenn