Rapport de pêche du Camp Bonaventure, du 1er au 8 juin 2014

Après un hiver interminable, froid et très neigeux, c’est fantastique de voir que tout reverdit et reprend vie. En ce 8 juin, nous apercevons encore des traces de neige le long des rivières et des chemins forestiers. Il semble que la saison soit en retard de deux semaines par rapport à la normale, car toutes nos rivières ont actuellement un débit correspondant à celui de la mi-mai, mais les eaux sont de plus en plus claires. Tout le monde se pose les mêmes questions ici : « Est-ce que le saumon est arrivé? » ou « Y a-t-il quelqu’un qui en a attrapé? » Eh bien, j’ai le plaisir de vous dire que la réponse est « Oui »!

Un grand sourire et un beau poisson pour Ken Ferrin. Félicitations, Ken!

Les premiers jours de la semaine ont été calmes puisqu’aucun de nos guides n’a vu de saumon frais. Nous avons ferré et capturé un bon nombre de charognards (ou saumons noirs), mais rien qui ressemble à du poisson frais monté en rivière. Notre première montaison débute généralement la dernière semaine de mai ou la première de juin, mais étant donné que tout est plus tard que la normale cette année, nous pensons que c’est aussi ce qui va se produire pour la première montaison. Nous discutions justement des effets néfastes de ce printemps tardif lorsque notre guide Bruno nous a appris qu’il y avait des saumons frais dans l’une de nos fosses situées en aval. Il va sans dire que cette nouvelle  a ravivé nos espoirs! Bruno accompagnait Sam et Cyndy Cross, de la Californie, et bien que Sam n’ait rien ferré, il a vu quelques spécimens passer près de sa ligne. Sam connaît la pêche de début de saison; il est d’ailleurs notre premier client au Camp Bonaventure, et ce, depuis nombre d’années. Trois espèces de poissons ont tourné autour de sa ligne, sans qu’il puisse en attraper un.

Premier matin de la saison 2014… Difficile de faire mieux, n’est-ce pas?

Je suis certain que le nombre de poissons frais continuera d’augmenter au fil des jours. Au cours de la semaine prochaine, la pleine lune et les hautes marées de juin devraient nous être favorables. En cette période de la saison, il faut utiliser des grosses mouches, y compris des streamers comme les Magog Smelt, Jones Special et Out to Lunch. Les hameçons doubles nos 2/0 à 4 sont à privilégier lorsque l’eau est haute et embrouillée. Ce n’est pas encore le temps d’utiliser les mouches sèches.

Voilà pour les nouvelles de la semaine, qui sont les prémices d’une excellente saison!

Glenn