Rapport de pêche du Camp Bonaventure, du 7 au 13 juillet 2014

Le passage de l’ouragan Arthur a entraîné des vents violents, de fortes pluies et, surtout,  de nombreux saumons! La pluie qui a ramené les niveaux de nos rivières à ceux du début de juin, ainsi que la pleine lune et les grandes marées, ont toutes contribué à nous faire connaître une importante montaison de saumons et de madeleineaux. Le nombre de madeleineaux est vraiment élevé cette année; en fait, il y a longtemps que je n’en avais pas vu autant. Une année où les madeleineaux sont nombreux est toujours suivie d’une bonne année pour le saumon… des perspectives favorables pour 2015!

Habitué du Camp Bonaventure, Peter Bennett d’Ottawa nous montre son beau saumon de la Petite Cascapédia. Belle prise, Peter!

Le débit de la Bonaventure qui avait atteint les 110 mètres cubes par seconde était redescendu à 50 dimanche en soirée, et l’eau est de plus en plus claire. Il fallait utiliser des grosses mouches durant la première partie de la semaine, mais nous avons repris les mouches sèches dès le mercredi. On a aussi observé une hausse des niveaux d’eau sur la Petite Cascapédia, mais moins que sur la Bonaventure. Les conditions de l’eau de la Petite Cascapédia étaient parfaites la semaine dernière et la pêche a été bonne en raison de la montaison de gros saumons et de beaux madeleineaux. La tempête a fait monter les niveaux d’eau de la Cascapédia, soit de près de 90 cm (3 pi). L’eau était embrouillée lundi, mais elle s’est éclaircie et la pêche est redevenue bonne dès mardi. Nous avons capturé un bon nombre de gros saumons cette semaine sur la Cascapédia; les coups d’eau sont toujours bénéfiques. La pêche est actuellement excellente dans toutes nos rivières.

Pierre St-Laurent et le nouveau guide du Camp Bonaventure, Charles Binnett, remettent à l’eau une belle prise dans la Cascapédia. Félicitations, Pierre!

Nick et Mary Babson, du Montana, et un beau saumon de la Bonaventure. Beau poisson!

La queue de l’ouragan Arthur a causé toute une surprise en Gaspésie, car les vents ont soufflé à plus de 130 km/h (80 mi/h) et même jusqu’à 24  km/h (150 mi/h). Salmon Lodge en est sorti indemne, sauf pour quelques branches et quelques feuilles éparpillées sur le gazon. Le Camp Bonaventure a été un peu plus touché, mais heureusement, le pavillon est intact. Cependant, nous avons perdu un certain nombre d’arbres anciens sur la propriété. Les employés ont donc procédé au nettoyage et le mercredi, plus rien n’y paraissait. Tout était revenu à la normale. Le problème le plus important a été sur les routes, dont bon nombre étaient bloquées à la suite de chute d’arbres. La plupart sont maintenant rouvertes, mais il y en a encore quelques-unes qui sont fermées à la circulation. Heureusement, nous pouvons toujours nous déplacer en canot à toutes nos fosses et dans nos différents secteurs.

Craig Ashe, un habitué du Camp Bonaventure, et son premier poisson de 2014. Bravo, Craig!

C’était la première visite de Patrice Giroux au Camp Bonaventure. Il revient l’an prochain!

Les mouches les plus performantes cette semaine ont été les Nagli, Stone Ghost, John Olin et Silver Rat (les Green Machine et Blue Charm ont aussi donné de bon résultats), nos 4, 6 et 8. Avec tous ces madeleineaux dans les parages, peu importe ce que vous leur lancez, ils sont prêts à le prendre! Les mouches sèches sont toujours les plus prisées, comme les bleues, les vertes et les brun foncé nos 2, 4 et 6.

Carol Barriault, guide du Camp Bonaventure, sait où ils se trouvent et comment les capturer!

 

À la semaine prochaine!

Salutations,

 

Glenn